L'été, on a surtout envie de plats frais... quand le soleil et la chaleur sont au rendez-vous. Aussi, voici une recette rafraîchissante et surtout d'une grande simplicité. Je n'ai rien inventé en voulant marier le melon à la pastèque mais j'ai pensé qu'une gelée légèrement alcoolisée serait idéale pour sceller cette union. Longtemps, j'ai hésité entre du Porto et du Pineau des Charentes et finalement, j'ai opté pour le caractère moins commun du second (et peut être plus subtil en goût). Un Baume de Venise eut également été parfait avec le melon étant originaire de la même région.

Ce plat peut être servi en dessert, en entrée ou pourquoi en mise en bouche.

Histoire_sans_faim_106_2

Histoire_sans_faim_106_1
(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Prévoir (pour 4 verrines de 10 cl.) :

- la moitié d'un melon,
- le poids équivalent de pastèque,
- 10 cl. d'eau,
- 10 cl. de Pineau des Charentes,
- 25 g. de sucre en poudre,
- 2 feuilles de gélatine,
- quelques feuilles de menthe.

Couper le melon et la pastèque en petits carrés, les mélanger et les répartir dans les verrines.
Préparer la gelée : faire chauffer l'eau et le sucre en veillant à bien remuer. Dès les premiers bouillons, ajouter hors du feu le Pineau et recommencer à chauffer ce sirop.
Plonger les feuilles de gélatine dans l'eau froide et bien les égoutter avant de les ajouter au sirop.
Bien remuer et laisser tiédir.
Répartir dans les verrines. Décorer de quelques feuilles de menthe. Mettre au réfrigérateur pendant 4 à 5 heures minimum.

Histoire_sans_faim_106_3
(cliquer sur la photo pour l'agrandir)