Depuis quelques temps, j'avais envie d'essayer un risotto à base de boulghour même si sa consistance allait certainement lui donner un aspect moins fondant que le traditionnel risotto. Au final, un goût particulier aux accents de noisette, un mélange de croquant et d'onctuosité et surtout une envie de refaire cette recette...

Histoire_sans_faim_114_3

Histoire_sans_faim_114_2
(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Prévoir  (pour 2 personnes) :

- 150 g. de boulghour,
- 1/2 à 3/4 litre de bouillon chaud,
- 1 échalotte,
- 1 petit verre de vin blanc ,
- 50 g. de parmesan en poudre,
- un peu de beurre,
- 12 grosses crevettes roses décortiquées,
- 1 citron,
- coriandre.

Commencer par préparer le bouillon de légumes (compter 2 cubes de bouillon aux légumes pour un litre d'eau) et le conserver au chaud.
Faire fondre un peu de beurre dans une cocotte à fond épais et y faire suer l'échalotte finement émincée. Ajouter le boulghour et bien le remuer jusqu'à ce qu'il devienne transparent (comme pour le riz).
Ajouter le vin blanc et laisser le vin s'évaporer après l'avoir bien mélanger au bloulghour.
Ajouter une louche de bouillon chaud et faire cuire à feu doux. Dès que le bouillon a été absorbé, en rajouter et continuer ainsi en remuant délicatement pendant 12 à 14 minutes environ (temps de cuisson moins long que pour le riz).
Contrairement au riz, le boulghour reste un peu plus al dente que crémeux. Aux trois quarts de la cuisson, ajouter les zestes du citron et la coriandre finement coupée.
Ajouter alors le parmesan.
Remuer et couvrir 2 minutes environ pour parfaire le mélange des saveurs.

En parallèle, faire revenir les crevettes dans un peu de beurre. Une fois qu'elles commencent à dorer, ajouter le jus du citron et bien remuer. En fin de cuisson, ajouter un peu de coriandre. Saler et poivrer (temps de cuisson maximum : 6 minutes environ).

Histoire_sans_faim_114_1